Home sweet home : la salle de bains

Parce qu'il faut bien commencer quelque part, et que, somme toute, ça reste assez logique : la salle de bains est le premier endroit où je suis parvenue à être complètement zéro déchet. A 98% plus précisément : il reste deux tubes de crèmes chimiques appartenant à l'homme, qui doit les finir avant de les jeter. Après, on pourra dire que nous avons pleinement atteint notre but.
Mais déjà, quand je regarde le résultat, je suis assez contente. Car, autrefois, dans l'ancien temps d'il y a pas si longtemps, ma salle de bains c'était : deux meubles, un sous la vasque, et un autre avec des casiers. Les deux meubles étaient pleins à craquer, surtout depuis l'arrivée de Fils. Et, bien entendu, il y a avait une petite étagère au-dessus du meuble sous vasque qui était encombrée de choses inutiles. On me demande souvent ce que j'ai eu à faire pour désencombrer cette salle de bains. Mes amies et collègues mamans ont du mal à imaginer mon style de vie minimaliste combiné à la présence d'un tout petit. Et pourtant, voici deux inventaires avant/après, qui peuvent vous donner une idée de ce qu'on peut éliminer dans sa salle de bains pour la rendre plus aérée, plus spacieuse, plus fonctionnelle et, bien sûr, plus écolo.

Avant :
Meuble sous vasque, au-dessus :
--> Verre à dents
--> Brosse à dents électrique + deux brossettes + brosse à dents bébé en silicone
--> Dentifrice
--> Présentoir à savon + savon
--> Distributeur de savon liquide
--> Rasoir jetable
--> Eléments de décoration (deux hippopotames en bois + sablier)

Meuble sous vasque, étagère :
--> Boite à cotons
--> Boite à cotons tiges
--> Crème après rasage
--> 6 flacons de parfum

Meuble sous vasque, placard :
--> 10 inserts
--> Voiles de protection couches
--> 3 sorties de bains (réserve)
--> 4 tapis de bains (réserve)
--> 3 Housses de matelas à langer
--> 10 gants
--> Liniment
--> Eau nettoyante
--> Crème bébé
--> Lait nettoyant
--> Vanity contenant sèche-cheveux et nécessaire de coiffure (barrettes, chouchous, bandeaux, etc...)
--> Pharmacie bébé (sérum physiologique, ventoline, camilia, thermomètre, 2 mouche bébé, etc...)
--> Chambre d'inhalation
--> Cotons jetables pour mouche bébé
--> Réserve de produits d'hygiène : déodorants, gels douche, dentifrice, cotons tiges
--> Moult échantillons donnés à la caisse de la parapharmacie
--> 2 brosses et 3 peignes
--> Boite à pharmacie des grands pleine de médicaments et nécessaire à petits bobos (je ferai un autre post à ce sujet)

Meuble à tiroirs :
--> Nécessaire manucure
--> Réserve de coussinets d'allaitement, de culottes jetables, de coques d'allaitement qui n'ont jamais servi
--> Réserve de coton
--> Casier de l'homme comprenant : 1 pierre d'alun, un déodorant, une crème pour le corps, du fil dentaire, des rasoirs jetables
--> Mon casier comprenant : 1 déodorant, des rasoirs jetables, ma coupe menstruelle, du maquillage, mon épilateur électrique, une crème pour le corps, une crème contre l'acné
--> Tiroir contenant : 40 couches lavables

Baignoire :
--> Jouets de bain
--> Tapis antidérapant
--> Etagère comprenant : 2 shampoings, 2 gels douche, 1 savon intime, 1 savon anti-acné, rasoir, 1 masque après shampoing

Je crois avoir fait le tour. Je dois en oublier certainement, puisque j'ai désencombré petit à petit. On peu noter par exemple que j'avais déjà une coupe menstruelle lors de l'arrivée de Fils. Mais, bien entendu, si on remonte à plus loin, on peut dire que les boites de tampons prenaient la place des couches. Bref. Après quelques remaniements, ma salle de bains ne contient plus que le meuble sous vasque. De même, la baignoire n'a plus son étagère pleine de produits. Pour l'inventaire :

Après :
Meuble sous vasque, dessus :
--> Verre à dents + deux brosses à dents + brosse à dents bébé en silicone
--> Pot de dentifrice fait maison
--> Porte savon & son savon

Meuble sous vasque, étagère :
--> 1 blaireau
--> Boite à nécessaire de rasage (1 savon à raser & une pâte à polir) ; l'homme se rase au coupe chou, à l'ancienne, et celui-ci n'est pas rangé dans la salle de bain pour éviter qu'il ne s'oxyde.

Meuble sous vasque, placard :
(--> Les deux crèmes qu'il faut finir avant de les jeter)
--> Nécessaire à manucure
--> 1 peigne
--> 1 trousse contenant mes bandes lavables pour l'épilation
--> Les cotons lavables de Fils
--> Son eau nettoyante
--> 1 pierre d'alun
--> Sa petite pharmacie (réduite) : ventoline, thermomètre, mouche bébé et chambre d'inhalation
--> 40 couches lavables + 10 inserts
--> 1 sortie de bain (réserve : pour les invités)
--> 3 housses matelas à langer

Baignoire :
--> 1 seau contenant 1 shampoing et 1 savon d'Alep
--> 1 tapis antidérapant




J'ai oublié de le dire, mais c'est commun aux deux listes : 1 serviette pour l'homme, 1 poncho de bain pour Fils, mon peignoir et 1 tapis de bain sont étendus en permanence sur le porte serviette. Je ne fais pratiquement jamais de change de serviettes. Je lave l'ensemble 1 fois par semaine, le samedi matin après que tout le monde soit lavé, et je les remets, propres et sèches, le soir. Alors l'hiver, je triche un peu : j'ai un sèche-linge (ma seule concession à l'écologie), ce qui facilite le truc. Et voilà ! Il suffit de faire la différence entre les deux listes pour voir tout ce dont on peut se passer. Quand je vois comment je vivais avant, je me rends compte que je dépensais beaucoup d'argent pour des choses qui n'étaient pas forcément utiles ou efficaces et qui, la plupart du temps, finissaient à la poubelle. Et j'avais horreur d'être dans cette salle de bains trop petite et surchargée. Nous avons tendance, quand nous avons trop de choses, à vouloir des espaces plus grands pour tout caser. Mais en fait, il suffit de réaliser que la plupart des choses que nous possédons, nous les avons car la société nous dit que nous en avons besoin. Le fait de réfléchir à d'autres alternatives m'a permis de retrouver un espace d'hygiène pratique et agréable, dans lequel je suis contente d'aller me laver. Alors non, je n'empêche pas mon fils de jouer dans la baignoire parce que j'ai retiré ses jouets : je les ai simplement mis dans sa chambre, et je le laisse en choisir quelques-uns au moment d'aller se laver. Et comme il est habitué à prendre des douches, et que nous lui apprenons à se laver seul, il trouve plus amusant maintenant de se tartiner de savon plutôt que de faire plitch platch avec Firmin le dauphin. De même, j'ai compris que fabriquer du shampoing et trouver un savon qui soit très bien toléré par toute la famille et plus rentable et moins prise de tête que cumuler 13000 produits différents. Ma préférence va au savon d'Alep, mais il est difficile de s'en procurer actuellement. Le mien vient de Tunisie, où la situation n'est pas encore trop chaotique... Après, le savon de Marseille est très bien aussi (à condition d'en choisir un vrai).Plus de rasoirs : épilation pour les jambes et le maillot, rasage pour les aisselles. J'ai investi dans un coupe chou qui sert autant à l'homme qu'à moi-même. C'est infiniment plus classe, et ma poubelle n'est plus encombrée de rasoirs Ginette. Nous avons un baume maison qui fait tout, dont je posterai la recette. Pour les soins des cheveux ou du visage, je fais ça à la minute, avec ce que je trouve dans mes placards. Bref, il suffit de se dire que c'est possible. Alors toi aussi, désencombres !

2 commentaires:

  1. Le coupe chou, c'est facile ou pas à utiliser? douée comme je suis, j'ai bien peur de me couper, mais je n'ai pas envie de racheter des lames du concourant de Ginette. (d'ailleurs, en bonne cruche que je suis, j'avais acheté des recharges ginette >< j'ai pu les donner à ma maman)

    RépondreSupprimer
  2. Le secret, avec le coupe chou, c'est de bien tirer la peau : car c'est si on rase sur du pli qu'on a des risques de se couper. Mais honnêtement le rasage n'a rien à voir avec les ginette ! Avec le coupe chou ...tu te sens très nette justement:D
    Je ferai un post sur le coupe chou, car ça le vaut, il y a des choses à savoir quand même au niveau de l'investissement de départ. Mais c'est sans regret ;)

    RépondreSupprimer