J’ai testé : la coupe menstruelle


Bon, on va parler gynécologie, donc si vous êtes en train de manger ou si ce genre de lecture vous fait vraiment horreur, il faudra passer votre chemin.

Certes, c’est pas d’hier que je m’en sers, de celle là.

Pour tout vous dire, j’ai découvert la coupe menstruelle, plus communément appelée la « cup », alors que je venais juste d’accoucher. Ca faisait neuf mois que je n’avais pas utilisé de tampons, et la simple idée de devoir retourner en acheter me collait de l’urticaire.
Non parce que, franchement, j’aime pas les tampons : ça assèche, t’es obligée de l’enlever dès que tu vas faire pipi, ça prend de la place et ça coûte 4,50€ par mois quoi !
Heureusement, j’allaitais, mes règles n’étaient donc pas franchement pressées de revenir.
Toutefois, vers septembres 2013, alors que j’avais accouché depuis deux mois, je commençais à me dire qu’il allait être temps que je m’y prépare… et c’est alors que, totalement par hasard, en lisant le blog de Titiou Lecoq, je tombe sur son article vantant les mérites de la « cup », et affichant cette vidéo :



Je vous laisse le soin de vous faire votre propre réflexion à la suite de cette vidéo, mais moi, quand je vois ça : Pwo … je suis sciée. C’est simple, il me faut ce truc. Vite fait bien fait, je pars sur un site qui en vend, et après avoir longuement étudié les marques et les tailles, je finis par m’en choisir une : une Meluna, taille L, blanche, avec un anneau.



Alors vu de loin, comme ça, ça a l’air facile. Pourtant, quand je reçois le truc, j’ai beau être archi motivée, je me demande bien comment je vais pouvoir l’enfiler. Et me voilà partie à faire des pliages, des repliages, des contorsions … pour enfin la rentrer de façon à peu près correcte : c’est à dire confortable, ni trop ni trop bas, je ne la sens pas, et en passant les doigts je me dis qu’elle est bien « déployée ».
Désolée pour les détails techniques, mais en même temps, si jamais vous voulez vous y mettre, autant connaître le concret.
Donc me voilà assez satisfaite de la « mise en route » … et pourtant, je ne suis pas en conditions réelles : j’allaite toujours, je n’ai pas eu mon retour de couche … et ce dernier arrivera en mars 2014, c’est à dire 8 mois après mon accouchement. Autant vous dire que la cup aura bien dormi dans mon sac à main, et que, quand enfin mes règles reviennent, j’ai pour ainsi dire complètement oublié comment la mettre.

Bon, heureusement, le coup de main revient assez rapidement, mais autant vous le préciser, il faut être à l’aise avec son corps, parce que ça représente quand même pas mal de moments de cafouillages, où il faut s’assurer qu’on l’a mise correctement. Les premières fois, c’est pas facile, et il m’est arrivé d’avoir des ratés, mais avec un peu de patience et de persévérance, on y arrive.

Aujourd’hui, ça fait plus d’un an que je m’en sers, et je n’en reviendrai pour rien au monde. Pourtant, quand j’ai fait poser le stérilet il y a 4 mois, il a fallu complètement réapprivoiser la cup, puisque mon cycle en a été complètement bouleversé. Actuellement, il m’arrive encore d’avoir quelques fuites, parce que je ne l’ai pas bien mise. Mais c’est vraiment très rare, et on se rend vite compte qu’on ne s’y est pas bien pris.
Pareil, au début, on a des doutes parce qu’avec les protections classiques, on évalue mal le flux de son cycle. On pense qu’on perd vachement de sang alors qu’en fait, pas tant que ça.
Avoir la cup m’a permis de mieux connaître mon flux au fur et à mesure des jours. Je sais donc quand je dois vider ma cup plus souvent dans la journée (jamais plus de 2 fois), ou quand je peux la garder du matin jusqu’au soir.
Et surtout, le bonheur de plus avoir à s’inquiéter parce qu’il nous manque un tampon : la cup est toujours dans le sac à main, que je sois chez moi ou ailleurs, elle ne prend aucune place, et je l’ai à portée de main si besoin.
A l’utilisation, c’est franchement pratique aussi : la seule chose dont tu as besoin, c’est d’un point d’eau pour la rincer et la remettre après l’avoir vidée. Le plus souvent, je la mets le matin quand je prends ma douche, et je la vide le soir, toujours sous la douche. Si j’ai besoin de la vider en cours de journée, ce qui n’arrive que lors des 2° et 3° jours de mes règles, j’essaie de trouver des toilettes avec un lavabo (si je ne suis pas chez moi) … sinon, ma salle bains est là.
Pour la laver, j’utilise de l’eau froide (jamais chaude, car la chaleur fait coaguler le sang, et donc jaunir la cup) additionnée de mon savon.
Et quand mes règles sont finies, je la lave, puis je la stérilise avec de l’eau bouillante. De temps en temps, je la trempe dans un bain d’eau froide et de percarbonate de soude, pour la blanchir.

Bien entendu, utiliser une cup est un immense pas vers le zéro déchet, puisqu’on ne jette plus ni les tampons, ni les serviettes, ni leurs emballages. La cup dure plus de dix ans, je peux donc envisager de m’en servir jusqu’à ma ménopause, et elle m’a coûté 13€ … autant d’économies de faites.
Et un qui est content, c’est Monsieur : il n’a plus la vision de mes tampons emballés dans la poubelle, il ne se heurte plus aux boites qui prennent de la place dans la salle de bains. Bref que du bonheur.
Et, dans la liste non exhaustive des choses qui sont géniales avec une cup :
Tu peux aller te faire épiler le maillot intégralement chez l’esthéticienne, ben elle verra rien (tentes la même chose avec un tampon, tu te feras virer aussi sec)
Tu peux aller à la plage et NE PAS avoir la ficelle qui dépasse de ton maillot : tu peux même aller faire du cul nu à Monta, on n’y verra que du feu.
Tu peux te faire papouiller par ton amoureux, il n’y verra que du feu aussi. Attention toutefois à ne pas aller trop loin : ça rentrera pas.
Et plein d’autres merveilles scintillantes, que vous ne découvrirez que si vous essayez.

Et voilà. Je ne sais pas si cet article vous aura donné envie de vous y mettre ; je sais que certaines femmes sont très réfractaires à ce genre de protection, la preuve en est que la grande majorité de mes collègues me regardent comme une barjot dès que j’en parle.

Si toutefois cela vous intéresse, je vous conseille ce site, qui est plein d’infos et très bien fait :http://wiki.easycup.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire