Divers et d'histoires ... de Poils

Salut toi !

Allez, j'entame ce mois de Novembre plus ZD et motivée que jamais. L'état de ma dernière poubelle m'enchante : de septembre à octobre 5 litres, et à peine 3 kilos sur la balance (pour les déchets non compostables et non recyclables).
Pour le recyclable, on est à environ 60 litres par mois (mais on a pas pesé ...), et pour le verre, 5kg par mois.
On y tient on y tient !
Dans la liste des bonnes choses qui ont eu lieu, on  a :

- Trouvé un maraicher juste à côté du boulot, qui fait le panier de légumes frais à 6 euros les 6 articles (de 1 kg). On en redemande ! Alors il est pas estampillé "bio", mais il est clean sur sa production, et ses légumes sont juste extra. La chose à savoir : on ne choisi pas ses légumes, ça change en fonction de la semaine, de la saison, de ce qu'il a pu récolter. Mais c'est ça qui est bien, on fait avec ce qu'on a et on redécouvre de nouvelles saveurs. Avec, on a fait des tas de recettes, et, genre, la soupe pommes de terre/potiron du soir quand il fait froid, c'est juste "té-ti-tieu" (comme dirait Fils)
Et c'est carrément zéro déchet, parce qu'il te prépare tout ça dans une cagette en bois, que tu lui rends la fois d'après. D'ailleurs, on est, pour le moment, les seuls à lui rendre, ses autres clients les jettent (les moches), et il nous a avoué être très content qu'on lui ramène, ça lui éviterait d'en racheter.
Pour plus d'infos, vous pouvez aller voir ici
En plus, j'ai eu ses deux enfants au centre il y a 4 ans, c'est rigolo (oui, tu t'en fous, mais moi ça me plait)

- Viré pour de bon tous les trucs en plastiques de la salle de bains. J'ai fait des folies, certes, mais des folies éco responsables. J'ai, par exemple, troqué ma brosse à ongles en plastique contre une en bois. Idem pour le peigne à poux, le peigne et la brosse à cheveux. Et j'ai investi dans une lime à ongles en verre, pour remplacer le coupe ongles.
Maintenant, il ne reste, comme plastique, dans la salle de bains, que le flacon de shampoing fait maison. Mais dès qu'il est fini, l'homme et fils passeront au shampoing solide (de mon côté ... vous verrez plus loin ^^)

- Continué mon tri des objets inutiles chez moi. J'ai notamment viré mes enceintes pour Ipod/Iphone, que j'ai donné au centre de loisirs où je travaille. Les animateurs étaient très contents, car tout ce qu'on avait, c'était de vieux postes de radio de l'an 40. A la place des enceintes que je n'ai plus, mon homme m'a montré un procédé zéro déchet et totalement gratuit : quand tu veux écouter de la musique qui provient de ton téléphone, suffit de placer ce dernier dans ... une tasse ! ou un mug, ou un verre ... ça amplifie le son d'une façon tout à fait géniale !
Alors, peut être que vous le saviez déjà, mais moi, j'ai eu l'impression de faire une découverte, je me suis émerveillée pendant deux jours (oui, il m'en faut peu)
J'ai aussi fait du tri dans mes huiles essentielles pour ne garder que celles que j'utilise vraiment. J'ai partagé entre ma soeur et ma copine Sarah et, pour ce que j'en sais, elles en ont été bien contentes.
Et j'ai viré quelques fringues aussi. Mon dressing (pour cet hiver) se compose aujourd'hui de 19 pièces (sans compter les chaussures et les manteaux).

- Découvert une géniale recette de lessive en poudre ici. Je ne l'ai pas encore réalisée, j'attends de finir celle que j'ai pour le moment. Disons que ça ferait économiser de l'eau.

Mais comme on peut toujours progresser, j'ai pris quelques résolutions pour le mois à venir.

- Trouver un primeur local/bio (ou presque) pour les fruits, car j'en ai ras le bol du supermarché.
- Tester le nouveau Day by Day qui a ouvert rue Fondaudège à Bordeaux. Ca implique de motiver l'homme pour se rendre en ville ... :-/
- Virer les plastiques de la cuisine et des WC, cette fois. Ma liste d'achat : une brosse à vaisselle en bois, des gants en latex naturels, un balai WC en bois.

Et on va commencer par là, ce sera déjà pas mal.
L'autre nouvelle dont je voulais vous faire part, c'est que j'ai retenté l'Objectif Zéro Shampoing que j'avais déjà essayé cet été, sans autre résultat, au bout d'un mois, qu'une chevelure grasse et terne.
Mais cette fois ci, je suis heureuse de vous dire que ça fait un mois que je n'ai pas fait de shampoing, et que tout se passe pour le mieux : mes cheveux sont souples, doux, brillants et ils sentent bon. Mes amis et collègues m'en ont d'ailleurs fait la remarque, et c'est d'autant plus satisfaisant que, recommençant l'aventure alors que je travaille, je craignais un peu certaines réactions.
Mon succès tient à plusieurs choses :
- J'ai enfin pigé comment utiliser le shikakai. J'en mettais pas assez, en fait. Pour un bon résultat, je mets 4 cuillères à café bien bombées dans de l'eau (+ 4 gouttes d'HE d'Ylang Ylang). Je mouille la chevelure, je mets la mixture, je laisse poser le temps de me savonner, puis je rince.
- Je fais, après ce rinçage, un rinçage au vinaigre de cidre (2 bouchons dilués dans un verre d'eau froide)
Je fais ça le dimanche, donc une fois par semaine depuis 1 mois. Mais je vais essayer d'espacer davantage, progressivement (arriver à une fois toutes les deux semaines, puis une fois tous les mois)
- Je brosse avec une brosse en poils de sanglier, tous les jours.
- J'ai découvert la fécule de maïs pour faire des shampoings secs (environ 1 fois toutes les deux semaines, quand je vois que mes cheveux ne tiendront pas jusqu'au prochain shikakai). Je mélange une cuillère à café de fécule et une cuillère à café de cacao en poudre, et j'applique sur ma chevelure avec les doigts. Je laisse poser 10 minutes avant de brosser énergiquement.
La fécule, c'est franchement mieux que l'argile, ça laisse pas de film poisseux sur les cheveux derrière ! avec ça, les cheveux sont vraiment propres et souples.
Bref, je continue l'aventure, mais ça se passe bien, à tel point que je pense que je vais enfin réussir cet objectif ! (contente)

Last but not least, toujours sur mes poils, j'ai pris la ferme résolution de ne plus : ni m'épiler, ni me raser nulle part.
Pour info, ma dernière épilation remonte au 25 août dernier. J'ai tellement foiré mes cires au sucre que, lasse, je suis allée chez l'esthéticienne, où j'ai passé une heure à attendre et 30 minutes à souffrir, pendant qu'on arrachait ma toison de partout, tout ça pour, après deux jours de démangeaisons, avoir des poils incarnés, des boutons, des irritations, et j'en passe.
Donc, ras le bol.
En plus, techniquement, je me vante d'être féministe, et voilà que je me forçais à me mutiler pour correspondre à ce que la société attend d'une femme. Complètement absurde !
Me voilà donc partie à laisser librement ma fourrure pousser. Deux mois, presque et demi, plus tard, verdict : non, ça ne pique pas, non ça ne gratte pas, non, ça ne sent pas mauvais et oui, je suis toujours en couple.
En fait, je trouve que ma fourrure régule extrêmement bien ma transpiration ; je peux donc me passer de déodorant (même si je n'utilisais que du bicarbonate). C'est au tout début que ça gratte, car effectivement ça repousse et ce n'est pas agréable, mais la sensation passe une fois que les poils ont atteint une certaine longueur.
Et l'homme, ben il s'en fout. Dans les tous les cas, mon corps ne lui appartient pas, mais il m'a avoué me trouver plus érotique avec ma toison ; même qu'il m'a dit qu'auparavant, le fait que je me promène en débardeur sans manches ne l'intéressait pas tant que ça (ça fait petit fille, qu'il m'a dit) alors que maintenant, avec ma jolie fourrure sous les aisselles il trouve ça trèèès suggestif ... et ça lui donne certaines idées ! ;)
Finalement, le plus dur et de devoir s'habituer à vivre avec ses poils, car je me les enlevais depuis près de 17 ans. Ca fait beaucoup de temps,  mais je me soigne ; dimanche dernier, je suis même sortie me promener en jupe avec mes jambes velues, j'ai croisé les voisins, et personne ne m'a rien dit. En même temps, peut être ont ils été trop gênés pour le faire, mais qu'importe : ce n'est plus moi qui souffre mille morts pour rentrer dans un cadre soi disant esthétique.
 
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ne plus s'enlever les poils et ne plus s'épiler ne veut pas dire qu'on ne prend plus soin de soi. Depuis que j'ai pris ces décisions, je me trouve, au contraire, plus attentive et respectueuse envers mon corps. Je brosse mes cheveux tous les jours, je leur apporte des soins en faisant attention à ce que je mange et en ne mettant plus de cochonneries dessus. Pour ma fourrure, elle a été tellement maltraitée pendant de longues années sur je pense qu'il va falloir du temps avant qu'elle retrouve tout son soyeux. Du coup, je nourris régulièrement les parties de mon corps où pousse de la toison, avec de l'huile d'avocat ou du beurre de karité, ou de l'aloe vera.
Je brosse tout mon corps également, chaque soir, avec une brosse douce en soie. Ce brossage du corps me permet d'enlever toutes les petites peaux mortes et les poussières, et ma peau a, après, une douceur sublime, on dirait une peau de bébé. Ca ne me prend pas longtemps, le soir, devant mon bouquin avec une tisane ou du lait d'amande, et c'est véritablement le moment de détente de la journée.
Il m'en faut peu.

1 commentaire: